Participation du Parc naturel de l’Our au Prix du paysage du Conseil de l’Europe

Le ministre de l’Énergie et de l’Aménagement du territoire, Claude Turmes, a transmis au Conseil de l’Europe, dans le cadre du Prix du paysage de la Convention européenne du paysage, le dossier de candidature du Syndicat pour l’aménagement et la gestion du Parc naturel de l’Our " Un autre paysage pour Vianden ".

" Le projet est, à bien des égards, exemplaire pour montrer de quelle manière la protection, l’aménagement et la gestion du paysage peuvent participer à créer des liens intergénérationnels, interculturels et sociaux ", a souligné le ministre dans la lettre du dossier de candidature remis au mois de janvier 2019.

Le dossier de candidature du Parc naturel de l’Our ainsi que le film promotionnel sur le projet " Un autre visage pour Vianden " peuvent être téléchargé et visionné sur le site du Parc naturel de l’Our ainsi que sur le portail du Département de l’aménagement du territoire.

Description du projet " Un autre paysage pour Vianden "

Entouré de la magnifique nature des Ardennes luxembourgeoises, Vianden représente une attraction culturelle et historique du Parc naturel de l’Our. Au cours des derniers siècles, l’agriculture et la sylviculture intensives ont considérablement marqué l’aspect du paysage. À cause des surfaces parfois très escarpées et difficilement exploitables, les pentes autour du château de Vianden se sont embroussaillées, sont de plus en plus tombées en friche ou ont été reboisées avec des résineux. Cette évolution a fait que les vues intéressantes sur la ville et sur le château ont majoritairement disparu. Compte tenu de ce changement dans le paysage traditionnel, le Parc naturel de l’Our ensemble avec la Ville de Vianden ont voulu restaurer à moyen terme la variété originelle du milieu naturel grâce à des projets locaux et à revaloriser le parc de la Ville de Vianden avec son réseau de promenades datant de la Belle Époque.

Principaux objectifs du projet

À l’aide de matériel cartographique historique et de vues aériennes, les pentes autour du château de Vianden ont été classées en quatre espaces de travail au total : deux espaces situés au nord-est de l’Our, en majorité des parties privées, et deux espaces au sud-ouest appartenant au secteur public. La partie publique a été retenue pour la projet et ses objectifs ont été les suivants :

 

  • régénérer le parc de la ville de Vianden tombé en friche ;

  • accroître la biodiversité en éclaircissant le parc et en remettant en état les prés-vergers ;

  • cultiver les anciennes variétés d’arbres fruitiers ;

  • rétablir les vues sur le château et les vues de château sur la ville ;

  • aménager des espaces de jardins modèle et familiaux proches de l’état naturel d’après des jardins de campagne ;

  • simplifier le réseau de chemins existants du parc de la ville ;

  • remettre en état l’aire de jeux ;

  • réhabiliter le chemin historique en mettant à profit le tunnel « Gagull » en tant que passage souterrain.

 

Le projet a ainsi contribué au renforcement des valeurs environnementales, sociales, économiques, culturelles et esthétiques du paysage.

Grâce au processus participatif mis en place impliquant les habitants de la Ville de Vianden dans l’élaboration du projet, celui-ci a favorisé auprès des citoyens une profonde sensibilisation aux thèmes de la durabilité et du développement durable.

Le projet a pour vocation de perdurer et a déjà été élargi à la zone qui se situe au-dessous du château. Ainsi, d’anciennes réserves d’orchidées ont été réhabilitées et les vues sur le château ainsi que sur les murs secs historiques qui stabilisent les pentes ont été dégagées.

Finalement, ce projet devrait également servir d’exemple pour d’autres espace situés en vallée sur le territoire du parc mais aussi au niveau du réseau des parcs naturels de la Grande Région.

Partenaires du projet

Les acteurs suivants ont coopéré dans la mise en œuvre du projet pilote :

 

  • le Parc naturel de l’Our ;

  • le Ministère de l’Énergie et de l’aménagement du territoire, Département de l’aménagement du territoire ;

  • la Commune de Vianden,

  • l’Administration de la nature et des forêts ;

  • l’Administration des services techniques de l'agriculture.

Prix du paysage du Conseil de l’Europe

Décerné tous les deux ans, le Prix du paysage du Conseil de l’Europe est de nature à accroître la sensibilisation de la société civile à la valeur des paysages, à leur rôle et à leur transformation. Il vise à reconnaître des initiatives concrètes et exemplaires pour la réalisation d’objectifs de qualité paysagère sur le territoire des Parties à la Convention européenne du paysage.

Le Conseil de l’Europe avait fixé la date butoir pour la réception des candidatures pour la 6e session 2018-2019 au 30 janvier 2019. Le Comité des Ministres prendra sa décision sur les candidatures au cours de l’année 2019.

Convention européenne du paysage – Prix du paysage du Conseil de l’Europe

La Convention européenne du paysage a pour objet de promouvoir la protection, la gestion et l’aménagement des paysages européens et d’organiser la coopération européenne dans ce domaine. Elle représente le premier traité international exclusivement consacré à l’ensemble des dimensions du paysage européen. En prenant en compte les valeurs paysagères, naturelles et culturelles du territoire, elle contribue à préserver la qualité de vie et le bien-être des Européens.

Décerné tous les deux ans, le Prix est de nature à accroître la sensibilisation de la société civile à la valeur des paysages, à leur rôle et à leur transformation. Il vise à récompenser des initiatives concrètes et exemplaires pour la réalisation d’objectifs de qualité paysagère.

Dernière mise à jour